Le Senderens contre-attaque

Aucune réactionPublié le 26 mars 2013

Le Senderens contre-attaque

Le Senderens est situé au numéro 9, place de la Madeleine, dans le huitième arrondissement de la capitale française. Il est ouvert sept jours sur sept et il est vivement recommandé de réserver sa table à l’avance.

Mais si vous avez la Carte Platinum American Express, vous pourrez profiter du programme Fine Dining qui offre des réservations exclusives pour les meilleures tables en France (réservations possibles jusqu’à 10h le matin même).

Celle-ci n’échappe pas à la règle, car Alain Senderens est un monstre sacré de la gastronomie française.

La cuisine d’Alain Senderens, ou l’équilibre en mouvement

Le restaurant le Senderens

Né en 1939, le doyen des chefs en activité ne cesse de surprendre, tant par sa créativité culinaire (il est l’un des pères fondateurs de la « nouvelle cuisine ») que par son tempérament.

Il travaille à la Tour d’Argent en 1962, puis passe 2 ans chez Lucas Carton. Il gagne sa première étoile Michelin en 1968 dans son restaurant l’Archestrate. Sa deuxième ne tarde pas à suivre : il la décroche en 1974. Il obtient le Graal en 1978 avec sa troisième étoile, qui le consacre parmi les meilleurs chefs au monde.

Il reprend le restaurant Lucas Carton en 1985 et, en 2005,  défraie la chronique en décidant d’abandonner ses étoiles pour transformer le Lucas Carton en établissement à la cuisine de qualité mais aux prix abordables, qu’il rebaptise tout simplement Senderens.

Une cuisine aussi raffinée à des prix accessibles, voilà une révolution en soi.

Le Passage

Il faut goûter son carpaccio de Saint-Jacques à l’huile épicée, son saumon demi-smacké avec sushi de légumes et pamplemousse – de vrais délices. Quant aux ravioles de homard à la vanille, servies avec quelques pousses d’épinard, c’est un vrai régal ! La carte offre aussi le choix de perdreau rouge rôti, de paleron smacké ou encore de pigeon de Vendée cacaoté.

Il ne faut surtout pas partir sans avoir goûté le coing confit au fudge, une création d’une grande délicatesse.

Ce restaurant au design plutôt osé offre ainsi une cuisine excitante aux accords vin et mets parfaits.

Salon privé du restaurant

Sous un cocon de lumière, les boiseries s’illuminent et les tables sans nappes – qui en ont choqué plus d’un– donnent des allures résolument branchées au Senderens.

Et, si vous souhaitez une expérience gastronomique encore plus décomplexée, faites un tour par le bar « Le Passage » – les réservations se font également par téléphone et par courriel, mais tâchez bien de préciser que la réservation vise le bar.

Le site du restaurant : www.senderens.fr

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir !
Publier un commentaire

Actu & Détente

Quand la bière a des propriétés de beauté
Les machines à café concernées par l'obsolescence programmée ?
Les bonnes raisons d'avoir une cafetière Senseo à la maison
Mon avis sur la friteuse sans huile Seb Actifry Express
Et si, à l’heure du café, vous passiez au cake design ?

Recherche

Catégories