Tout sur la plus vieille des boissons : le café

Aucune réactionPublié le 6 juin 2016

Tout sur la plus vieille des boissons : le café

Boire du café est un sujet à controverses et l’objet d’idées négatives à tort ou à raison. Toutefois, sa consommation, comme pour d’autres boissons, réalisée par le consommateur avec une certaine modération, peut apporter bien plus de bien que de mal.

Les éventuelles vertus insoupçonnées du café

café au lait

Des recherches scientifiques ont été réalisées sur les effets de la consommation de café, qu’ils soient négatifs ou positifs. Les premières idées négatives sur cette boisson millénaire concernent notamment ses effets sur le cerveau et le système cardio-vasculaire.

Illicopharma.com vous apporte quelques éléments de réponse sur les bénéfices de cette boisson. À dose modérée, le café apporte plus de bien au cerveau que de mal. En effet, il provoque une meilleure vigilance, beaucoup plus de dynamisme et de bonne humeur, en plus d’une meilleure concentration et une sensation de bien-être. Pour certaines personnes, il peut devenir même une option pour un traitement arrêt tabac, du fait que les effets durent plus longtemps pour les fumeurs.

Par ailleurs, le café ne provoque pas d’effets addictifs. La raison en est que la caféine ne modifie pas le fonctionnement du cerveau au niveau moléculaire. Cette absence d’effet addictif a été entérinée par l’Organisation mondiale de la santé. D’autre part, les effets sur le système cardio-vasculaire n’apparaissent qu’en cas de surconsommation.

Cake et café

En outre, le café apporte une multitude de bienfaits à notre corps. D’abord, c’est un bon digestif qui augmente la quantité d’enzymes intervenant dans la digestion. C’est également une bonne boisson antimigraine à travers la contraction des vaisseaux sanguins dans le cerveau. Le café comporte également des polyphénols, qui sont des antioxydants intervenant dans le ralentissement du vieillissement des cellules.

Concernant la prévention de certaines maladies, là aussi le café tient une bonne place. Il prévient la survenue de la maladie de Parkinson. En effet, celle-ci survient moins fréquemment chez les personnes qui consomment du café que ceux qui n’en consomment pas. La raison serait que le café agit sur les secteurs du cerveau liés à la motricité. Le café prévient également les calculs biliaires, après l’observation de chiffres sur les cas de ce type. Enfin, il préviendrait le cancer du côlon.

À propos de la substance nommée « caféine »

café

La caféine est le principe actif contenu dans les grains de café. Une fois ingérée, elle vient se fixer sur certains récepteurs du cerveau, notamment de l’adénosine, responsable du sommeil. Son premier effet majeur est donc celui de bloquer la somnolence et d’augmenter la vigilance et la concentration. Pourquoi le consommateur se sent-il beaucoup plus prompt après avoir bu du café ? Tout simplement parce que la caféine provoque aussi la production d’adrénaline, qui est un stimulant de l’organisme qui provoque un meilleur tonus.

La caféine est également responsable de la production d’une autre hormone, qui est la dopamine. Celle-ci est responsable de la sensation de plaisir. C’est la raison pour laquelle, quand on consomme du café, on ressent une sensation de bien-être. Toutefois, la caféine ne se trouve pas uniquement dans le café. En effet, certaines plantes en contiennent également, comme le kola, le cacao ou le thé. En outre, elle est aussi utilisée dans les boissons à base de cola. Enfin, il faut savoir que le café dit « décaféiné » ne l’est pas totalement. C’est seulement la proportion de caféine qu’il contient qui diminue.

Publier un commentaire

Actu & Détente

Le café ... bon ou mauvais pour la santé?
Bar/restaurant : un lieu culte pour les gamers canadien
La décoration culinaire, tout un art
Burger King de retour en France
Deux idées de café originales

Recherche